Aqua-ancistrus
Bienvenue

Que tu sois aquariophile confirmé(e) ou débutant(e), sois le ou la bienvenue sur ce forum.

Si tu viens juste visiter notre forum, tu n'es pas obligé de t'enregistrer.
Les visites sont libres d'accès.
Par contre si tu souhaites poster des messages ou participer au forum, tu dois être membre.

Si tu es membre du forum, merci de te connecter.
Si tu ne l'es pas encore, ne perds pas une minute et viens t'enregistrer gratuitement.

Si tu es débutant(e) ce forum est fait pour toi, il a été conçu pour t'accompagner dans ta passion tout au long de ton aventure aquariophile.

Ici tu pourras poser toutes tes questions, elles recevront toutes une réponse.
Ici aucun membre n'est jugé s'il fait des erreurs ou pose des questions de base.
Ici les erreurs de chacun sont tolérées et corrigées.

Alors n'hésite plus, enregistre toi et connecte toi vite.

Aquatiquement,

L'équipe d'Aqua-Ancistrus.


Bienvenue sur le forum d'aquariophilie d'Aqua-ancistrus.
 
AccueilPartenairesDonationMagasinFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le cycle d'azote

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
diablotain05
Modérateur
Modérateur
avatar

Aucun avertissement
Messages : 73
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 31
Localisation : 08 Ardennes

MessageSujet: Le cycle d'azote Ven 16 Juil 2010 - 20:57

Le cycle d'azote


Le cycle de l’azote (N) est la base de la connaissance de l’aquariophile. L’aquarium étant un écosystème miniature, il est nécessaire de maintenir un certain équilibre, d’où l’importance de la maîtrise du cycle de l’azote.

L’azote provient de la matière organique en décomposition (plantes, excréments des poissons, nourriture à poissons, cadavres,…). Son cycle dure habituellement entre 3 semaines et un mois. Durant ce lapse de temps après la mise en eau du bac, il est très important de ne pas y mettre de poissons, pour leur survie. Le cycle est l’ensemble des transformations par lesquelles l’azote prend différentes formes, plus ou moins toxiques pour les poissons.


Première semaine: l'ammoniaque


De la décomposition de la matière organique se produit la première phase du cycle, durant la première semaine de mise en eau. Les bactéries saprophytes transforment cette matière en ammoniaque (NH3). L’ammoniaque est hautement toxique pour les poissons et cause la mort dans la majorité des cas. Elle endommage les branchies et perturbe le système d’osmose des poissons (ces derniers urinent alors davantage). Lorsqu’il y a des poissons dans l’aquarium, le taux doit toujours être exactement à 0. Si l’ammoniaque réagit avec l’eau, il en résulte une production d’ions ammonium (peu toxiques) et d’ions hydroxydes : NH3 + H2O -> NH4+ + OH- . La concentration en ammoniaque libre (NH3) est plus élevée (et donc plus dangereuse) dans une eau basique et à une température haute. Cependant, selon des expériences, elle serait moins toxique en eau salée.


Deuxième semaine: les nitrites


Durant la deuxième semaine, l’ammoniaque est ensuite transformée en nitrites par les bactéries nitrosomonas (elles peuplent principalement le filtre, car elles ont un besoin très grand en oxygène). Les nitrites sont eux aussi hautement toxiques et le taux décelé par nos tests doit toujours être exactement à 0. En leur présence, le fer contenu dans l’hémoglobine (globules rouges) des poissons s’oxyde, ce qui empêche le transport de l’oxygène à travers leur corps. En eau salée, les nitrites sont également moins toxiques, car le calcium rend le poisson plus imperméable, ce qui limite la quantité d’ions nitrites (NO2-) pénétrant dans le corps.


Troisième semaine: les nitrates


Durant la troisième semaine, les nitrites sont transformés en nitrates (NO3-) par les bactéries nitrobacter (ces bactéries peuplent elles aussi principalement le filtre). Les nitrates sont la forme la moins toxique que prend l’azote dans un aquarium, ils ne sont dangereux qu’à un taux trop élevé (le taux de tolérance varie d’une espèce à l’autre, idéalement gardez le taux sous 10 mg/l). À l’opposé de l’ammoniaque et des nitrites, les nitrates sont plus toxiques en eau salée. À noter qu’il n’est pas rare de déceler des nitrates dans l’eau du robinet. En cas de taux anormalement élevé, ce serait prudent de vérifier le taux initial de nitrates de l’eau que vous avez mise dans votre aquarium.


Le cycle


Il y a en fait toujours de l’ammoniaque et des nitrites dans l’aquarium, car il s’agit d’un cycle qui se répète toujours. Cependant, lorsque l’aquarium est équilibré, les bonnes bactéries transforment l’ammoniaque et les nitrites trop rapidement pour qu’ils puissent s’accumuler. Ainsi, les taux demeurent trop bas pour être détectés par nos tests. Même si l’ammoniaque et les nitrites ne peuvent normalement plus être détectés après environ un mois de fonctionnement de l’aquarium, un bac n’est considéré comme réellement équilibré qu’après plusieurs mois de fonctionnement.

Comme on ne devrait jamais détecter d’ammoniaque et de nitrites dans un bac stable, il n’y a donc que le taux de nitrates qu’il est utile de surveiller. Lorsque vous avez un doute sur la bonne santé des poissons, il faut alors tout d’abord penser à vérifier le taux d’ammoniaque et de nitrites, au cas où l’aquarium aurait perdu son équilibre.


L'importance des bactéries


On retrouve les bonnes bactéries un peu partout dans l’aquarium (dans l’eau, sur le décor,…), mais principalement dans le filtre (bactéries aérobies) et le sol (bactéries anaérobies). Elles sont essentielles au bon fonctionnement de l’aquarium. Il n’est pas nécessaire d’ajouter une souche de bactéries au démarrage, on en retrouve naturellement dans l’eau de l’aquarium (mais en faible quantité). Il suffit alors de les nourrir pour qu’elles se développent. On remarque alors, lors d'un développement important de bactéries, que l'eau devient légèrement trouble (souvent pendant les premiers jours de mise en eau ou lorsque le bac est déséquilibré, il faut alors immédiatement vérifier les taux d'ammoniaque, de nitrites et de nitrates s'il y a des poissons dans le bac). Les bactéries se développent proportionnellement à la quantité de matière en décomposition à laquelle elles ont accès. Si elles en manquent, elles meurent, toujours proportionnellement à ce qu’il y a pour les nourrir.

Les techniques pour cycler un bac


La technique la plus rapide et la plus efficace (mais qui n’est malheureusement pas à la portée de tous) consiste à utiliser une partie des masses filtrantes, du sol et de l’eau d’un bac en fonction et équilibré (le bac doit être sain, pour ne pas introduire de maladies dans le nouveau bac). Si cette technique est bien utilisée (introduction d’une très grande quantité de bactéries), on peut parfois même introduire les poissons dès le démarrage.

Une autre façon de faire est d’introduire une moule cuite. L’avantage est que la décomposition de la moule est relativement rapide, cependant il ne s’agit pas de la technique la plus simple. En fait, n’importe quelle matière organique en décomposition permet le démarrage du cycle. On peut donc aussi mettre une petite pincée de nourriture à poissons chaque jour ou introduire des plantes dans le bac.

On retrouve également des bactéries vendues dans le commerce. Cependant, la quantité de bactéries contenue dans ces produits est vraiment minime, ce qui les rend complètement inutiles de mon point de vue. À ma connaissance et selon mon expérience, les produits miracles qui permettent de mettre les poissons sans laisser le bac fonctionner pendant minimum trois semaines n’existent pas encore!

Une ancienne méthode consistait à mettre des poissons dits «résistants» dès le départ. Sachez qu’il n’existe aucun poisson résistant à l’ammoniaque et aux nitrites. Il s’agit de substances toxiques et tous souffrent. De plus, même si les poissons survivent (ce qui est rarement le cas), ils risquent de développer des maladies qui obligeraient l’aquariophile à faire une réfection. Ils n’accélèrent aucunement l’établissement du cycle, alors ne faites pas souffrir des êtres vivants inutilement, surtout quand il existe des façons de faire bien plus simples.

Durant la mise en place du cycle, il peut être utile de surveiller son évolution en faisant des tests d’ammoniaque et de nitrites à tous les deux jours (tests en gouttes plutôt qu’en bandelettes, pour une bonne fiabilité). Pour être certain que l’aquarium est prêt à accueillir des poissons, il faut avoir vu un pic de nitrites, puis le taux doit revenir exactement à 0. À la fin du cycle, il serait prudent de faire un test de nitrates avant l’introduction des poissons, le taux pouvant être élevé.

Comment préserver l'équilibre


Pour garder son aquarium équilibré, il faut simplement maintenir le bon nombre de bactéries par rapport à la quantité de matière organique en décomposition.

La première règle est donc d'éviter de produire trop de déchets pour la capacité des bactéries:

1) À moins de posséder un très gros aquarium, ne pas introduire plus de 5 petits poissons à la fois (moins dans le cas de gros poissons ou de poissons qui salissent beaucoup), à au moins une semaine d'intervalle.

2) Ne pas suralimenter. Ne pas donner brusquement une grosse quantité de nourriture avant ou après un jeûne. Nourrir peu les poissons lorsqu'on vient d'en introduire de nouveaux ou après un gros nettoyage.

3) Ne pas surpeupler l'aquarium. Laissez les gros poissons aux gros aquariums et considérez toujours le fait que les poissons grandissent. Évitez les poissons qui salissent beaucoup (par exemple, les poissons rouges) dans les petits volumes et fournissez-leur une très bonne filtration. Pour les poissons de moins de 5 cm et à caractère pacifique, on peut suivre la règle d'un cm de poissons (taille adulte théorique, pas la taille à l'achat) par litre d'eau réel (on doit soustraire le volume occupé par le sol et le décor au volume brut). Pour les autres poissons, c'est du cas par cas, en considérant qu'il faut un volume minimal pour songer à maintenir chaque espèce de poissons, selon leurs besoins.

La seconde règle est de préserver les bonnes bactéries:

1) Ne pas faire des changements d'eau de plus de 50% à la fois, à moins de situations exceptionnelles qui le nécessitent (idéalement entre 10% et 25% par semaine, selon la population de l'aquarium par rapport au volume). Siphonner seulement un tier du sol par semaine. Nettoyer seulement une masse filtrante à la fois et pas en même temps qu'un changement d'eau. Rincer simplement les masses filtrantes dans de l'eau qui ne contient pas de chlore (par exemple, de l'eau qui a reposé pendant 24 heures ou de l'eau de l'aquarium). En d'autres mots: faire peu de nettoyage à la fois, mais fréquemment.

2) Avoir un bon support bactérien. Par exemple, mettre dans le filtre des nouilles de céramique poreuses (souvent connues sous le nom de Biomax) ou des morceaux de pot de terre cuite non verni cassés (moins efficace que les Biomax par contre). Cette filtration biologique doit être combinée à une bonne filtration mécanique (éponge, mousse de polyester,...) pour être gardée propre. Elle est placée après la filtration mécanique dans le sens du passage de l'eau. Comme elle est supposée demeurer propre, on évite de la nettoyer souvent, seulement si les pores sont obstrués.


Symptômes d'intoxication


Tout d'abord, une montée d'ammoniaque et de nitrites ou un excès de nitrates affaiblissent considérablement le poisson. Il devient ainsi plus sensible aux maladies. Il convient donc, peu importe les symptômes observés, de vérifier en premier lieu (avant l'ajout de médicaments, qui peuvent empirer les choses si la cause n'est pas identifiée) tous les paramètres de l'eau. Si le poisson n'attrape aucune maladie secondaire, on peut toutefois remarquer une respiration difficile (grand écartement des opercules, respiration trop lente ou trop rapide) et que l'intérieur des branchies est irrité (anormalement pâle ou rouge vif). Cette irritation peut entraîner des démangeaisons. Le poisson se frottera alors d'un coup sec sur le sol ou le décor. Dans le cas d'un poisson fragile ou d'une montée très grande, la mort peut être subite, sans qu'on ait le temps de noter des symptômes.


Que faire en cas de déséquilibre du bac


Poissons introduits trop tôt: Si vous avez mis des poissons dans un bac non cyclé, il est encore temps de les sauver.

-Idéalement, sortez les poissons de l'aquarium. Mettez-les dans des contenants ou des chaudières (de préférence avec un chauffe-eau) avec un peu d'eau de l'aquarium. Puis faites des changements d'eau (laissez l'eau reposer 24 heures avant pour que le chlore s'évapore ou utilisez un conditionneur d'eau dans le cas d'une urgence) de 25% dans ces chaudières à intervalle d'une heure jusqu'à ce que l'eau de l'aquarium ait été entièrement remplacée par de l'eau neuve (les taux d'ammoniaque et de nitrites doivent être exactement à 0). Ensuite, faites des changements d'eau de 50% à chaque jour et nourrissez peu. Pendant ce temps, laissez l'aquarium fonctionner normalement sans toucher ni au sol, ni au filtre, ni à l'eau. Lorsque les taux sont exactement à 0 dans l'aquarium, commencez à réintroduire doucement les poissons.

-Si vous ne pouvez sortir les poissons, faites-les jeûner pour limiter la pollution. Ne touchez ni au sol ni au filtre. Surveillez les taux d'ammoniaque et de nitrites. Faite un changement d'eau de 40% si les taux montent trop haut ou si les poissons semblent mal en point.

-Placez une masse filtrante provenant d'un bac équilibré et sain dans votre filtre. Si cette masse ne convient pas à votre type de filtre, vous pouvez la rincer dans de l'eau ne contenant pas de chlore et verser cette eau dans votre filtre.

Débalancement d'un bac déjà en fonction depuis un certain temps:

Il faut impérativement trouver la cause du déséquilibre. Cela peut être dû à l'introduction d'un trop grand nombre de poissons à la fois, à une suralimentation, à un filtre insuffisamment puissant pour la population et le volume du bac, à la décomposition d'un cadavre, à l'usage d'un médicament ou d'un produit chimique,... Réglez d'abord la cause, puis employez une des méthodes ci-haut jusqu'à ce que l'aquarium atteigne un nouvel équilibre.

Source:

--> DictionnaireAqua-paca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ridox
Administrateur
Administrateur
avatar

Aucun avertissement
Messages : 472
Date d'inscription : 25/06/2010

MessageSujet: Re: Le cycle d'azote Ven 16 Juil 2010 - 21:18

Je déplace le topic dans Articles Aquarium joli article.
Ridox.
De plus,j'ai ajouté un lien qui dirige vers le dictionnaire du forum,penses-y la prochaine fois.
Merci.

♢♢♢♢♢♢♢♢♢♢♢♢♢
N'hésitez pas à me contacter par MP pour tout problème dans le forum.
Code Couleur: Modération - Administration
Mon 100 litres est composé de 2 poissons rouges,3 corydoras trilineatus,3 ancistrus dolichopterus,1 colisa mâle.
Mon 20 litres est composé d'un betta splendens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aqua-ancistrus.naturalforum.net
Advance
Habitué
Habitué


Aucun avertissement
Messages : 32
Date d'inscription : 10/08/2011

MessageSujet: Re: Le cycle d'azote Mer 10 Aoû 2011 - 22:25

Citation :
Source: internet
c'est facile pour dire que ce n'est pas du plagiat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ridox
Administrateur
Administrateur
avatar

Aucun avertissement
Messages : 472
Date d'inscription : 25/06/2010

MessageSujet: Re: Le cycle d'azote Jeu 11 Aoû 2011 - 11:41

Corrigé.

♢♢♢♢♢♢♢♢♢♢♢♢♢
N'hésitez pas à me contacter par MP pour tout problème dans le forum.
Code Couleur: Modération - Administration
Mon 100 litres est composé de 2 poissons rouges,3 corydoras trilineatus,3 ancistrus dolichopterus,1 colisa mâle.
Mon 20 litres est composé d'un betta splendens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aqua-ancistrus.naturalforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cycle d'azote

Revenir en haut Aller en bas
 

Le cycle d'azote

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» remplissage pneus a l'azote
» Comment bouturer un zamioculcas ?
» Engrais à 0% d'azote
» [Cycle de vie] : Drosera scorpioides
» cycle production de la poule
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aqua-ancistrus :: Aqua-ancistrus :: Articles :: Aquarium-